AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Préparation de cours et sandwich ketchup moutarde [Jiji et Kimchi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
✨ je n'ai pas encore de rang ✨
Voir le profil de l'utilisateurhttp://croiseesparisiennes.bbactif.com/t72-dear-paris
messages : 138
Dim 13 Déc - 18:17

Le Monde est petit...

Finalement, quelques temps après ses échanges de mails concernant Jihyuk avec Silver, Shin avait réussi à se libérer un peu du poids qui pesait sur sa conscience. Il s'était concentré sur la préparation de ses premiers cours et s'était entrainé avec Charlotte jusqu'à ce qu'elle en ai marre de l'entendre radoter. Après tout, elle avait aussi ses cours à suivre. L'esprit de Shin avait finit par s'apaiser et il ne pensait plus qu'occasionnellement à son "petit frère" d'arme.

Ce jour-là, vêtu d'un ensemble costume et cravate bleu et à rayures, il ne passait pas inaperçu dans les couloirs de la fac. Les étudiantes particulièrement adoraient l'observer lui et ses costumes atypiques. Shin aimait bien ça, il devait l'avouer, du coup, il prenait son temps pour marcher, remontant de temps à autre ses lunettes sur l'arrête de son nez, ou faisant mine de devoir s'arrêter pour consulter quelque chose sur un panneau d'affichage. Il se pâmait à la manière d'un paon, depuis son bureau jusqu'à ses salles de cours ou jusqu'à la bibliothèque universitaire pour le plus grand plaisir des regards intéressés. Heureusement pour lui, Charlotte n'était pas dans cette fac-là, elle l'aurait détruit sur place et les mateurs avec !

Satisfait de son petit effet, Shin se rendit à la bibliothèque afin d'affiner son cours sur les bases de la mythologie nordique. Il fallait bien leur faire entendre que Freya était the nana du mythe que même Odin, son compagnon n'osait pas trop contredire. Il adorait décortiquer les mythologies pour les simplifier et les rendre humoristiques pour les étudiants. Ce qui faisait de lui un jeune prof en vogue. En tout cas, il ne s'en plaignait pas. Il savait les mener par le bout du nez ses élèves, car il n'en restait pas moins exigeant sur leurs devoirs et propres recherches. Quand à lui, il se devait d'exploiter tout ce qu'il pouvait sur le domaine pour en faire un livre qui validerait son doctorat.

La matinée avait été rude en travail. Les éléments à traiter étaient nombreux, si bien qu'en voyant qu'il était midi, Shin s'accorda une pause. Il avait cours à 16h, cela lui laissait encore beaucoup de temps. Il décida d'aller se balader entre les rayonnages de livres, pour se dégourdir les jambes. Il emmena seulement son ordinateur portable avec lui, histoire qu'un petit plaisantin ne lui vole pas. Flânant entre les livres, il s'aperçut qu'il était arrivé dans le rayon de la poésie. Reconnaissant Les fleurs du mal de Baudelaire parmi l'un des beaux livres présents, il eut un sourire nostalgique. Ji lui avait rabattu les oreilles avec son Charles, mais il avait bien aimé ça. Il avait accepté de ce garçon, plus qu'il ne pouvait accepter de quelqu'un d'autre, sans même s'en rendre compte la plupart du temps. Avec Ji, tout prenait une nouvelle dimension. Il admirait la manière qu'il avait de se battre sans jamais renoncer.

Une odeur de légumes grillés, de ketchup et de moutarde envahit ses narines. Le ventre de Shin se mit à gargouiller brutalement et le jeune professeur s'aperçut qu'il avait très faim. Seulement, une odeur de nourriture dans une bibliothèque où il est interdit de manger signifiait qu'il allait devoir réprimander le ou la coupable. Soupirant contre cette obligation de jouer les méchants, Shin se retourna et commença à chercher la provenance de l'odeur. Il ne tarda pas à trouver quelqu'un assis par terre, plongé dans sa lecture, dans le fond du rayon suivant, à l'abri des regards. Il prit une mine sévère et soigna sa prononciation qui laissait tout de même paraître son accent coréen.

« Hé jeune homme, manger dans une bibliothèque est interdit. Il va falloir sortir si vous ne voulez pas que j'aille chercher la gérante principale. Je vous assure qu'elle est moins commode que moi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✨ je n'ai pas encore de rang ✨
Voir le profil de l'utilisateurhttp://croiseesparisiennes.bbactif.com/t71p15-young-wild-and-fre
messages : 76
Dim 13 Déc - 19:37

Le Monde est petit...

Depuis huit heure du matin, il était attentif aux cours qu’il suivait, mais entre nous, sa tête commençait à ne plus en pouvoir. Trop d’informations, trop de choses à retenir, trop de paroles en français qu’il a du mal à comprendre. Heureusement que quelques cours étaient dispensés en anglais, parce que merci bien autrement. Le reste, il irait voir sur internet !

Depuis qu’il est arrivé ici, google est son meilleur allié à vrai dire pour trouver les cours qu’il a eu du mal à suivre ou comprendre. Il ne pensait pas devoir se référer à ça un jour. Pour l’heure, la pause s’annonce. Le temps de midi est là et Grand Dieu, comme il est heureux de se dire qu’il va enfin pouvoir manger ! Les petits déjeuners à la française ne lui conviennent pas totalement. Trop sucrés, trop gras, on ne peut pas manger à sa faim pour lui à moins de finir en surpoids et hier, des camarades de classe l’avaient invité à se retrouver à 7h30 ce matin à un petit café près de la fac pour justement, manger du typiquement français. Poli, il avait dit oui, mais… Non, ça ne lui avait pas totalement plu. Il préfère largement prendre un croissant ou un pain au chocolat pour le goûter.

Le ventre grondant comme le tonnerre, il file alors à travers la foule pour se diriger vers la petite sandwicherie qu’il idolâtre tant depuis qu’il est là ! Il prend toujours le même sandwich, mais la sauce change au gré de ses envies. Cette fois, il a fait un duo pour avoir de la douceur sucrée et piquante à la fois. Ketchup, moutarde, des légumes grillés, un peu de fromage parce qu’il veut essayer ça en étant ici. C’est bon, c’est doux, et le maxi size convient à son appétit. Un jus de fruit en bouteille dans le sac et il part à la bibliothèque, passant avec discrétion l’accueil pour ne pas se faire repérer avec son ravitaillement et filer vers sa section favorite. Il attrape un recueil des Fleurs du Mal qu’il connait par cœur avant de s’installer sur le sol plus loin. Personne ne vient ici entre midi de toute façon. Les poèmes moyen-âgeux n’intéressent personne.

Livre dans la main droite, sandwich dans la gauche, il croque joyeusement sa pitance tout en lisant avec plaisir. Comme il les connait par cœur, il peut faire correspondre les phrases françaises avec les phrases coréennes. Et au moins, comme ça, il arrive suivre et retenir des mots. C’est plus facile, c’est plus ludique. Perdu dans ses songes, une voix autoritaire l’arrache de ses pensées, mais il n’ose pas redresser le nez. Ses yeux, cachés par sa mèche sombre, trahissent l’émotion qu’il ressent. Parce que cette voix. Cette voix… C’est possible ? C’est réellement possible…

Il déglutit lourdement et remet ses fausses lunettes en place avant de le regarder enfin et d’avoir le cœur qui rate son rythme normal avant de redémarrer plus vite, plus fort. Finalement, il range le sandwich dans son sachet, puis dans son sac avant de se lever et de remettre nerveusement son pull en place. « Hyung… » Le livre tombe contre sa volonté, mais au lieu de le ramasser, il fait quelques pas pour venir enlacer Shin, dans un besoin réel, de le faire. Il serre la veste du jeune homme entre ses doigts, les lèvres sur son épaule, avant de se détacher en se rendant compte. « Mianhae… (pardon) » Il baisse le regard et se recule avant d’aller ramasser le livre et son sac. Il ne sait pas quoi faire. Partir, rester, lui parler… Pourquoi tout se mélange ? Pourquoi c’est si compliqué ? Finalement, il se tourne vers lui. « Hyung… Jaljinaeyo ? (tu vas bien ?) » Shin est sans doute le seul « hyung » qui lui a toujours permis de lui parler de façon familière, comme un ami, sans protocole et il adore ça, il doit bien l’avouer. Il lui offre un sourire avant de soupirer doucement de soulagement, heureux de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✨ je n'ai pas encore de rang ✨
Voir le profil de l'utilisateurhttp://croiseesparisiennes.bbactif.com/t72-dear-paris
messages : 138
Lun 14 Déc - 15:38

Le Monde est petit...

Il avait l'habitude que les étudiants mettent du temps à réagir, mais là, il était impatient parce qu'il avait faim et s'apprêtait à faire une seconde remontrance, moins sympa cette fois. Mais il n'en eut pas besoin. L'intéressé mis effectivement du temps à lever la tête parce qu'il tenait à ranger son sandwich, agaçant au passage son interlocuteur et quand il le fit, l'esprit de Shin s'alarma. Jihyuk ? Il n'était pas sûr, il pouvait très bien lui ressembler. Mais trop de choses coïncidaient. Le mail avant son départ, ils étaient dans le rayon poésie... Shin ne voulait pas y croire. Cependant, lorsque l'étudiant l'interpella familièrement, le doute n'était plus permis.

Le jeune enseignant regarda son dongsaeng avec des yeux ronds. Il était vraiment là ! Jihyuk s'était approché de lui et l'avait pris dans ses bras, saisissant fortement le bas de sa veste, comme pour s'assurer qu'il était bien réel. Ayant du mal à activer ses connexions neuronales, Shin resta là, les bras ballants, ne réalisant pas tout à fait. Jihyuk le laisse sans nouvelles, comme s'il l'avait oublié et d'un coup, il réapparaît dans sa vie comme s'ils s'étaient quittés la veille. Shin ne savait quoi penser, il était à la fois heureux et embarrassé. Heureux parce qu'il adorait ce jeune homme, et embarrassé parce que malheureusement, il l'adorait un peu trop et que le voir ravivait ce drôle de sentiment au-delà de l'amour fraternel qu'il lui portait. Ji reprit la parole en coréen, sortant Shin de ses pensées et lui provoquant une douce nostalgie de la Corée et de leurs moments à l'armée.

Finalement Shin adressa un grand sourire à son dongsaeng et posa son ordinateur contre une étagère avant de se précipiter sur lui, un air très espiègle sur le visage, pour lui faire un shampoing très "viril" et en profiter pour le câliner de nouveau au passage. « Dongsaeng ! Dangsin-eul mannaseo dahaeng iya ! (Je suis content de te voir !)» Après s'être assuré qu'il lui avait bien ébouriffé les cheveux, il le relâcha avec un sourire satisfait pour répondre à sa question. « Nan gwaenchanh-a. (Je vais bien.) Geuligo dangsin-eun? (Et toi?) » Puis il tapota le tranche des Fleurs du Mal en ajoutant, toujours en coréen. « Tu n'en as pas marre de lire la même chose ? » Il ajouta un clin d'oeil. Finalement, il avait décidé d'adopter le même comportement que lorsqu'ils étaient ensemble au service militaire, toujours prêt à le chambrer mais quand même affectueux et attentionné. Shin s'empara de sa sacoche d'ordinateur et montra du doigt la zone de travail de laquelle il venait. « Je vais chercher mes affaires et on va faire un tour dehors pour parler ? » Cela lui faisait un bien fou de parler coréen et il avait tellement de choses à lui demander.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✨ je n'ai pas encore de rang ✨
Voir le profil de l'utilisateurhttp://croiseesparisiennes.bbactif.com/t71p15-young-wild-and-fre
messages : 76
Lun 14 Déc - 17:24

Le Monde est petit...

Il s’arrête de respirer en voyant Shin foncer sur lui, incapable de savoir quoi faire, se rappelant alors ce vieux rêve où il se souvient d’un baiser passionné au coin d’un mur. Rêve qu’il s’était forcé à oublier si fort. Mais le shampoing arrive, il est presque déçu…

« A quoi t’attendais-tu ? Babo… » se dit-il alors en retenant le moindre soupir qui pourrait laisser supposer son état fébrile. Il essaie de se dégager, comme toujours, mais la prise de Shin est bien trop forte. Il n’a pas perdu la force de ses bras malgré ce temps après l’armée. Et comme toujours, il ne peut rien tenter à part se laisser faire pour ne pas trop « souffrir » de la prise. Shin hyung a toujours eu ce côté très taquin, très tactile. C’est normal entre frères non ? Il essaie de s’en convaincre en tout cas. Finalement, il est libéré et se redresse, les cheveux complètement fous et qu’il tente de recoiffer, en vain. Tant pis, il s’en fiche à vrai dire. Il fait rarement un effort pour bien les structurer.

« Hn. » Juste deux petites lettres prononcées dans un vague sourire signifiant un simple oui, petites lettres que beaucoup de coréens utilisent pour confirmer des demandes. Il va bien, il n’a pas besoin de s’étaler là-dessus ou de faire de longues phrases. Il va juste bien. Ses yeux suivent alors la main de son aîné qui tapote le livre d’un air espiègle et du coup, Ji-hyuk s’empresse de lui montrer la couverture. « Il est en français cette fois ! Ça m’aide à mieux apprendre la langue ! » Et bon dieu, comme ça fait du bien de parler en coréen à quelqu’un d’autre que ceux qui tiennent le restaurant où il se rend souvent.

Il observe son Hyung attentivement avant de hocher la tête à sa dernière proposition. « Hn, on ira te chercher un sandwich, tu es toujours aussi grognon quand tu n’as pas mangé Hyung ! » Un sourire tendre s’affiche sur sa bouille de grand bébé et il baisse la tête pour cacher un peu son regard à l’aide de sa mèche longue. Sagement, il attend Shin et avance vers lui en le voyant revenir pour sortir à ses côtés une fois son manteau enfilé pour ne pas mourir de froid. Il les dirige alors vers la petite sandwicherie et en commande un avec les goûts du jeune homme, n’ayant jamais oublié ce qu’il aime. Une fois tout en main, il se pose sur un banc avec lui, le cul sur l’arrête du dossier de bois et non sur la partie assise, trop froide à son goût. Finalement, il se permet de récupérer sa pitance pour croquer dedans, songeur. « Hyung… Je comprends pas, tu fais quoi ici ? » Parce que… c’est juste fou. Comment croire qu’ils allaient se revoir si loin de la Corée ? Il ose le regarder avant de baisser de nouveau sa tête, pas sûr de lui, de tout ça. C’est vraiment étrange. C’est… Il mordille sa lèvre avant de se contenter de manger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✨ je n'ai pas encore de rang ✨
Voir le profil de l'utilisateurhttp://croiseesparisiennes.bbactif.com/t72-dear-paris
messages : 138
Mar 15 Déc - 8:21

Le Monde est petit...

Les habitudes ont la vie dure. Shin massacrait la coiffure de son baby bro et celui-ci, comme avant, ne lutta pas longtemps, conscient qu'il ne faisait pas le poids. Attendrit Shin n'avait rien dit ni insisté pour le titiller davantage, il trouverait bien autre chose pour le faire râler un peu. D'ailleurs, Jihyuk se défendit de relire son recueil préféré en français, pour mieux apprendre la langue. Cela fit pouffer Shin. L'enseignant paraissait détendu, on ne peut plus zen et cool de l'extérieur, mais à l'intérieur, il ne pouvait s'empêcher de se sentir troublé par la présence du jeune homme, de trois ans son cadet. Il n'avait pas beaucoup changé sinon qu'il avait l'air plus fragile avec une tenue civile. Il était toujours aussi beau, même avec ses fausses lunettes. C'était à croire qu'ils s'étaient passés le mot, car celles de Shin aussi, c'était des fausses, mais il ne dit rien et se contenta de marcher gaiement. Jihyuk allait bien, c'était l'important.

Le jeune étudiant décida qu'il fallait aussi aller chercher à manger pour Shin insinuant que la faim le rendait associable. Shin le regarda avec des gros yeux l'air de dire "Nan mais tu m'insultes là ?" Puis il se détendit de nouveau devant l'expression tendre de son dongsaeng. Shin lutta pour ne pas se laisser de nouveau troubler et afficha de nouveau un sourire espiègle. « Oui tu as raison, j'avais oublié que c'est précisément ma faim et l'odeur de ton sandwich qui m'ont menés jusqu'à toi. » Shin laissa traîner la fin de sa phrase, comme s'il y avait un potentiel sous-entendu puis récupéra enfin ses affaires pour revenir devant Jihyuk avec son énorme sacoche de cuir de prof. « Ça t'impressionne hein ? » fit-il en soulevant le sac par la poignée, comme s'il s'agissait d'une altère, adoptant l'expression d'un sportif en pleine séance de musculation.

Toujours hilare à la sortie de la bibliothèque, car persuadé d'avoir fait la meilleure blague du monde, il tint la porte à Shin sous le regard courroucé de la dame de l'accueil, pour le laisser passer et l'accompagna jusqu'à la sandwicherie. Ne sachant que choisir, il se souvint de ce qu'il avait senti avant de revoir Jihyuk et demanda la même chose. Une fois armé de son sandwich, il suivit ce dernier sur un banc. Le voyant s'asseoir sur le dossier du banc et non sur l'assise, Shin hésita, mais il opta pour la même position que son compagnon, afin d'éviter de se tordre le cou pour le regarder. « Ah j'espère que mes élèves me verront pas. J'vais perdre ma crédibilité de mec sérieux. » grommela-t-il pour lui-même à voix basse. Finalement, une fois les deux hommes installés, Jihyuk posa la question essentielle de la situation. Oui, que faisait-il là ? Comment une telle coïncidence avait-elle pu se produire ?

Shin savait que seulement dire qu'il est prof ne serait pas suffisant, alors il décida d'en dire le maximum en peu de phrases. « Je suis là parce que j'avais le choix entre Paris et Londres pour faire mes recherches sur l'Histoire de la mythologie nordique et celtique, la matière que j'enseigne depuis la rentrée. J'ai un très bon niveau d'anglais, mais mon français est encore à améliorer. Puis..il n'y a pas que ça qui a guidé mon choix. » Shin soupira légèrement avant de reprendre. « Juste après mon service militaire, j'ai rencontré quelqu'un. » Il n'osa pas regarder Jihyuk tout de suite, comme si, comme s'il avait fait quelque chose de mal alors que pas du tout ! Agacé par sa propre réserve à ce sujet, il poursuivit de manière plus joviale, regardant son dongsaeng cette fois. « Charlotte était une jeune étudiante en art qui faisait un échange à Séoul. On a commencé à se fréquenter et à sortir ensemble. Finalement, je l'ai rejoint. » termina-t-il dans un petit sourire. « Et toi alors ? Comment ça se fait que tes parents t'aient laissés partir ? » Il ne reparla pas du mail, ça l'aurait forcé à expliquer pourquoi il n'avait pas répondu, il espérait ainsi secrètement que Jihyuk ne remettrait pas lui-même ça sur le tapis. Remarque....à quoi bon ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Préparation de cours et sandwich ketchup moutarde [Jiji et Kimchi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les condiments ( Ketchup-Moutarde ) vous les placez dans l'armoire ou le Frigo ?
» Réparation en cours ...
» Dossier mayonnaise
» Pain de viande sauce tomates
» Garniture au poulet pour sandwich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROISÉES PARISIENNES :: 03. la ville lumière. :: paris.-